Publié le 15 Septembre 2007

cal200801.jpg Le calendrier 2008 est en cours de préparation,  il sera comme l'an passé téléchargeable gratuitement.


Vous pouvez me faire part de vos idées pour l'améliorer, toutes les idées seront bienvenues.

Voir les commentaires

Rédigé par Adelin Aurèl

Publié dans #HUMEUR & INFORMATIONS

Repost0

Publié le 5 Septembre 2007

Il arrive un moment ou il faut savoir s'arrêter, même si cela procure de la déception (surtout pour moi).
Bien sûr les séances sont trés enrichissantes, beaucoup plus que de bricoler devant son ordinateur pour choisir, ou retoucher les photos et les diffuser pour une autre vie.
C'est cette seconde vie à laquelle je vais maintenant m'attacher, il faut faire vivre ces images, par des expositions, des publications, des diffusions.
On va encore m'accuser de vouloir m'enrichir, mais je vous arrête de suite, tout cela se fera dans le cadre fixé , exposition gratuite (je ne sais pas si cela existe vraiment, mise à part sur Internet) participation à des concours photos dans la presse imagée (s'ils veulent bien de la médiocrité de mes clichés) création de timbres, de calendriers, de cartes postales ou publicitaires en nombres restreints (et à mes frais) et enfin d'un ou plusieurs albums photos selon la période (3 saisons à compte d'auteur uniquement) n'en déplaisent aux détracteurs de tous poils.
Y aura-t-il une nouvelle saison ?
Je ne sais pas, vraiment je n'en sais rien, j'ai toujours envie de prendre des photos, mais il faut trouver un lieu adapté, ce qui n'est pas facile. La première saison à commencé en 1982 jusqu'en 1986, puis après une longue interruption la période intermédiaire est arrivée en 1999 jusqu'en 2002, en 2003 la troisième saison aura durée jusqu'en 2007. Tout a une fin... Il faut savoir tourner la page. (je ne sais pas si je saurai, j'ai un grand regret, quand je regarde les pages précédentes, je les aime tellement)
Je regrette la fin de cette période. Mais il est difficile de trouver un endroit tranquille et générateur d'idées; de plus, les modèles en cet fin d'été sont au top de leurs enchères et de leurs nombrilismes. Le moment n'est plus à la recherche de modèles fastidieuse, et décevante. Trop de mineures se lancent dans cet quette de la pose-photos 17ans, 16ans, 15ans... Trop c'est trop! Les parents les abrutissent de plus en plus. Les majeurs ne valent pas mieux, souvent quelconques, elles demandent a être payé déraisonnablement, sans idée, sans expérience. Les temps changent et je vieillis... C'est la distance entre génération qui se creuse, les jeunes n'ont plus envie de rire ou de s'amuser de la même façon.
Ils prennent tout au sérieux, ils sont vieux avant dêtre jeune, c'est le monde à l'envers.
Déçu de toute cette perte de temps, je renonce à trouver des modèles. Les demandes sont toujours aussi nombreuses pourtant, mais les prix ne cessent d'augmenter, et la qualité ne cesse de décroitre.
Je jette l'éponge, donc. (Pour le moment en tout cas)
Demain sera un jour nouveau.
c512re2.jpg
c86are2-copie-1.jpgDsc03809-edited-copie-1.jpgDsc01447-edited.jpg
1203re2-copie-1.jpg
RIDEAU !
Dsc04753-edited.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Adelin Aurèl

Publié dans #LES DIFFERENTES SAISONS

Repost0

Publié le 7 Août 2007

Dsc05040-edited.jpgNous nous sommes rencontrés en mars, pour une séance en intérieur.

Laetitia pose beaucoup et de plus en plus.
Il faut dire qu'Elle a du potentiel, et  pas mal d'expérience (a force...)

Quelques clichés d'abord au sec, puis en projection d'eau, et enfin sous la douche.

Il n'est jamais commode d'être à l'aise dans ce type de prises de vue, mais Laetitia, a très vite compris que j'étais un plaisantin, et que seul comptait la fantaisie du thème.

Voilà donc un extrait de notre partie de rigolade. A vous de juger.

Pour visualiser les galeries cliquez sur l'image (sur tous mes sites & blogs c'est toujours le même principe)

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #CIROLOGIE

Repost0

Publié le 1 Août 2007

Eh oui, les vacances sont déjà presque terminées, c'est l'heure de la rentrée qui arrive, et bientôt la fin de l'année, il est temps d'ouvrir les urnes pour voter.
A vous d'élire la Miss cireine de l'année 2007, parmi les modèles ayant posé depuis Octobre 2006 :

Emmanuelle
Saïda
Ambre

Laetitia
Charlotte
Amélie

Karine
Gwendaël
Céline - Leny
Anne-Céline
Eliz - Kajlia
Valérie - Mitsui71


Pour voter, rendez-vous à la rubrique
"sondage" sur l'Oldiblog

Ouverture des votes à partir du 28 août au 28 décembre 2007




Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #CIROLOGIE

Repost0

Publié le 18 Juillet 2007

Je reviens du Québec et je garde au coeur leur devise, car moi aussi je me rappelle d'hier, et des anciennes séances cirologiques, elles ne sont jamais oubliées, et j'y repense souvent, et j'y reviens toujours.
Le présent, aujourd'hui est certes très important, c'est l'instant qui compte le plus, c'est vrai. Mais qu'il est doux et agréable de revenir chatouiller les merveilleux souvenirs.
Elle est gaie, belle, agréable a regarder, merveilleuse dans ces attitudes, ces expressions, j'aurais presque eu envie de la toucher, mais a chacun sa place, le moment en est que meilleur.
La re-voici donc Delphine. Et si vous voulez l'admirer dans SON art, car ma fantaisie n'amuse que moi (ou presque) visitez son site et découvrez là, encouragez là, appréciez là.
J'ai de la flotte
Plein les bottes
Tu veux pas venir jouer avec moi ?
Si vous cliquez sur l'une des deux premières images, vous serez dirigé vers le site de Delphine, sinon, la troisième vous emmène vers la galerie "cirologique" avec Delphine.

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #CIROLOGIE

Repost0

Publié le 5 Juillet 2007

Un duo. oh oh !

 


Une franche partie de rigolade

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #CIROLOGIE

Repost0

Publié le 18 Mai 2007

Comme chaque année au 18 mai, c'est la fête du CIRÉ (St ÉRIC)
Donc la fête à toutes les cireines, et a tous les cirophiles,
BONNE FÊTE = VIVE LES CIRÉS !

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #CIROLOGIE

Repost0

Publié le 25 Avril 2007

Il y a des modèles comme ça..., qui sont des génies de la pose. Moi, qui suis pas pro, je réclame toujours le sourire, mais parfois je suis surpris par le regard sans sourire, et magnifique du modèle, ses yeux, son attitude générale... Je n'ai rien a dire, c'est inné. En règle général je n'indique pas les poses, j'adore quand le modèle choisis elle même. Là je dois dire avec Céline, c'est un festival de poses. A l'aise (du moins d'apparence), sans excès, calmement, une séance excellente, un peu au sec avant de se retrouver trempée. Mais jugez vous-mêmes, deux images valent mieux qu'un long discours, j'attends vos commentaires.

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #CIROLOGIE

Repost0

Publié le 13 Avril 2007

Voici une rencontre entre vos questions et mes réponses
Celle-ci peut se renouveller au fil de nos dialogues.

 Comment choisissez-vous vos modèles ?
C'est vrai que ce n'est pas très facile, du moins c'est plus difficile qu'auparavant.
Les modèles aujourd'hui veulent toutes poser pour de l'argent avant toute chose.
Peu regarde vraiment votre dessein, même celles qui disent qu'elles ne choisissent que les projets "sérieux" et intéressants. Un thème ne plaît pas forcément aux deux parties.
Avec l'arrivée d'Internet, nous aurions pu penser que ce serait plus facile, c'est vrai que le nombre d'offres de modèles est très impressionnant, c'est cela la grosse difficulté, c'est qu'il y a de tout, et vraiment beaucoup de modèles a éviter.
Je regarde dans les petites annonces les sites des modèles.
Je contacte celle qui me parait avoir un beau visage, une expression sympa. Un beau corps également, ça compte, et surtout une attitude, je ne sais comment dire, un peu originale.
Je fuis les Top-modèles genre mannequins, les mineures, les modèles qui acceptent tout, je hais la vulgarité, et la prétention. Toutes celles qui sont, ou qui se disent "super-pros" sont à bannir, comme celles qui réclament des centaines d'€uros pour une heure de pose.
 
Comment les rencontrez-vous ? Vous faites une séance d'essai ?
Non, j'échange quelques messages, et je leur fais part de ma proposition, en leur fournissant le maximum de détail sur ce que j'attends d'elles.

Qu'attendez-vous, justement ?
Qu'elles participent.
Qu'elles trouvent les poses les plus adaptées, les plus spontanées, à la situation.
Poser en étant nue sous un ciré n'est pas très facile non plus, et en plus en étant aspergée d'eau !
Je ne veux pas les contraindre, à poser de telle ou telle façon, la photo sera fichue.

Vous ne les rencontrez pas une fois, avant la séance, pour en parler ?
Je l'ai fait plusieurs fois, mais cela n'apporte pas grand-chose de plus.
Je pensais que cela m'aiderais à mieux choisir, il n'en a rien été, et pour le modèle, si je lui donne envie de poser c'est maintenant, demain elle peut changer d'avis.
Je préfère leur parler avant la séance, quand je vais les chercher à la gare, ou pendant les préparatifs. La photo c'est à l'instant présent, c'est pas ce que l'on pourra faire demain. L'idée de thème est bien défini, toutes les fantaisies sont permises autour, il n'y a pas besoin d'en parler des heures et des heures.
Mes sites, mes boc-notes parlent mieux que moi.
Les photos réalisées et présentées sont la meilleure explication.
Et puis je n'ai pas à convaincre, je le redis, si un modèle trouve l'idée intéressante et qu'elle me suggère ou prend une attitude spontanée c'est gagné.

Alors justement, vous est-il arrivé de faire des flops
Bien sûr, énormément.
C'est jamais gagné d'avance.
C'est justement là ou la recherche et le choix du modèle réside.
On pense avec tel modèle que l'on va faire une bonne séance, qu'elle a plein d'idées, et finalement, c'est mou, sans vie. Parfois même des débutantes font mieux que celles qui ont de l'expérience. Sûrement en raison de la spontanéité, elles ne se posent pas de questions, elles posent comme ça leur vient.
Le plus dur c'est de "casser la glace", les premiers clichés sont rarement les meilleurs.
Mais dès que je trouve un modèle génial, j'essaye de faire plusieurs séances, et là, la complicité s'installe petit à petit. Il y a connivence entre nous.

Lors de vos séances, ne vous est-il jamais arrivé d'être arrosé ?
Oh que si! Pas souvent, mais c'est arrivé. L'arroseur arrosé. J'ai même un modèle qui voulait me photographier. Le photographe photographié.  En tenu bien sûr et  ...sous la douche.

Alors ?
Je ne suis pas suffisamment photogénique. L'homme est loin, très loin d'égaler la femme sur ce sujet. Un homme en ciré sous la douche, ça craint le vulgaire. J'ai refuser bien sûr.
Je pense qu'elle se moquait de moi tout simplement, et elle avait sûrement raison.

Pourquoi ?
Parce que mon thème est navrant au possible.
Je suis l'un des rares à trouver une fille jolie en étant trempée, et de surcroit avec un ciré.
Mais c'est une fantaisie, il n'y a pas d'arrière pensée.
C'est pour s'amuser. Toutes les filles adorent jouer avec l'eau.

Comment se déroule une séance sous la douche ?
Le plus naturellement possible.
Je fais quelques clichés au sec devant un mur, ou sur un matelas recouvert de cirés, le modèle prend ses marques peu à peu.
Ensuite je procède à des poses aspergées, là le modèle commence à prendre contact avec l'eau, et ne pense plus trop aux poses, mais à l'eau qu'elle va recevoir.
La magie s'opère d'elle-même, l'eau coule, le modèle sourit ou grimace…
Puis enfin sous la douche, le modèle prend les attitudes qu'il lui convient face à l'aspersion qu'elle peut gérer elle-même (débit, chaleur, direction…)
Elles sont moins crispées qu'auparavant, et en général, elles se détendent très bien, et on le comprend aisément. Elles trouvent cela très original et très décontractant.
Donc une fois à l'aise, la magie s'opère encore, je laisse aller, je photographie.

Comment dirigez-vous les poses ?
Je n'indique que rarement la position à prendre, c'est le modèle qui fait tout, (c'est ce que je dis souvent), parfois je suggère, je donne quelques idées, la position des mains, les expressions à rechercher, mais je préfère qu'Elles décident elles mêmes. C'est aussi cela l'originalité de "Cirologie". Les professionnels ont un objectif à atteindre, une idée derrière la tête, donc ils savent très bien ce qu'ils veulent obtenir, ils ont la précision de tout, du geste, du regard, de la lumière, des couleurs, du maquillage, rien n'est laissé au hasard.
Moi c'est complètement différent, je ne me prétends pas photographe, c'est un jeu entre les modèles et moi, un échange de regard, un instant d'éternité parfois, l'eau passe jamais deux fois de la même façon, et pas deux modèles ne prennent la même expression.
Je laisse faire, le modèle n'a pas l'occasion de s'exprimer en général, il doit faire ce que lui dit le photographe, je trouve que c'est le prendre pour un objet.
J'ai fixé un thème avec son encadrement, a partir de cela, tout est possible en matière de poses, d'expressions, d'attitudes.
C'est pas si facile, (me disent-Elles), on est pas habituée à participer, à trouver nous-mêmes les positions à prendre.
Finalement, rien n'est simple. Mais l'essentiel c'est de réaliser la fantaisie.
 

A suivre….

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #ENTREVUES

Repost0

Publié le 23 Mars 2007

Eh oui, depuis déjà 25ans que je photographie des modèles en ciré, et me voilà arrivé à la 130eme...
Je sais cela ne fait pas un grand nombre (environ 5/an) mais en réalité, j'ai arrêté pendant une douzaine d'années ce qui fait remonter les stats à une dizaine par an.
Le choix est dur, de plus en plus dur, les modèles n'acceptent pas toutes et vice-versa, je n'accepte pas toutes les "postulantes".
Il y en a beaucoup que je regrette ne pas avoir pu photographier, soit parce que mon thème ne les intéressait, soit parce qu'elles n'étaient pas disponibles, soit tout simplement parce que leurs conditions dépassaient largement mes prérogatives.
Je me contente donc de celles avec qui j'ai pu faire un petit bout de chemin photographique dans la joie et la bonne humeur.
Je suis ravie de vous présenter le modèle de ma 130ème séance : Elle  s'appelle Charlotte, et Elle est ravissante.
Je remercie la petite centaine de modèles qui a fait de CIROLOGIE une merveilleuse collection originale. amusante et sans prétention.

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #CIROLOGIE

Repost0

Publié le 29 Décembre 2006

Quel est le déclic qui vous a amené vers la photo ?
Les visages, les expressions féminines, bref les mimiques.
La situation instantanée. Une trapéziste qui saute dans le vide, une passante qui se fait éclabousser par un automobiliste.
Cela fait maintenant plus de vingt ans, c'était en 1982, je voulais photographier des visages, faire des portraits, et mon première modèle est venu habillé d'un beau ciré marron et bottée, à mon rendez-vous. J'ai tout de suite été subjugué par son charme et sa tenue. Nous avons fait des photos mais pas que du portrait, beaucoup de plain-pied, et puis il y eu d'autres séances, ou ce premier modèle m'avait proposé de faire également du nu, toujours avec le ciré.
Depuis j'ai trouvé ce thème amusant et je l'ai conservé. Il a évolué car de la première saison les modèles posaient au sec. Aujourd'hui elles sont copieusement arrosées.

Pratiquez-vous pour le plaisir, le métier, est-ce un besoin vital ?

Par passion uniquement.
Par plaisir naturellement.
J'aime regardé de belles photos plusieurs mois voire plusieurs années après.

Quelle photo aimeriez-vous faire, même et surtout si elle est impossible ? Votre rêve photographique ?
Saisir le rictus de la trapéziste au moment ou elle se jette dans le vide. Ou la frayeur dans l'expression d'un modèle qui reçoit de l'eau.
Ou le plaisir, la surprise, le bonheur, mais tout cela n'est pas véritablement photographiable, chacun a son interprétation de l'image.
Ce sont des "ressentis". Pouvons-nous photographier les sentiments ?

Quelle est "la" photo que vous n'auriez pas aimé faire, pourquoi ?

De la photo pornographique.
Une photo doit apporter une part de rêve, une idée, une pensée. Pas la vulgarité, la grossièreté, la dérision, ni l'avilissement.
La photo est faite pour embèlir et non salir l'indivu.

Quel genre de photo aimeriez-vous aborder, sans oser ?
L'érotisme, le sensuel, l'extraordinaire.
L'infini rapide : l'eau en mouvement, les éclaboussures.

Un petit coup de gueule ?
Je trouve que les modèles manquent de motivations et d'idées. Et qu'Elles confondent poser pour un professionnel (qui en vit) et un amateur (dont c'est uniquement un passe-temps) Les tarifs qu'Elles proposent sont souvent démesurés par rapport au "travail" réalisé.
Qui aujourd'hui gagne 100 €uros de l'heure ? Pour ma part j'en suis loin, trés loin... Alors on dit "Oui mais c'est le domaine artistique..." OK pour des pros (et encore je suis pas d'accord), il faudrait instituer une grille de référérence en fonction de l'expérience du modèle (débutante ou avec qualification), des poses réalisées (Portrait, Mode, Charme, Nu) et également du temps de la séance. Il existe le Chèque Emploi Service, il devrait y avoir le Chèque Emploi Artistique, afin que les particuliers amateurs qui n'ont pas d'usage à but commercial puissent dédommager les modèles de façon claire, avec une couverture sociale et une assurance tout risque.
Non! non et non à la pratique actuelle. Il faut arrêter de se prendre pour le nombril du monde! Des poses à plus de 75€/h (même entièrement nue) c'est irréaliste pour un amateur sans but lucratif, surtout s'il veut plusieurs modèles.

Il faudrait également que les photographes soient plus honnêtes et considèrent avec plus de respect les modèles photos.
Il est temps au troisième millénaire d'ôter dans les esprits l'assimilation des prestations des modèles photos à celles des Escorts-girls, call-grils et autres, qui n'ont rien a faire dans ce milieu, et a trouver un moyen HONNETE de dédommagement qui ne soit pas du travail au noir.
AIDEZ MOI A FAIRE PASSER CES MESSAGES !

Un ou une photographe aimé, détesté, pourquoi ?
Beaucoup d'amateurs font de très belles photos. Je n'ai pas d'influence, j'ai mon style.
J'aime bien Edouard Boubat dans un autre style, Sinon côté mode, charme, merveilleuses photos du Maître Newton, dont j'adore le style. Jonvelle, Bourboulon, Rougeron, Dunas, et d'autres ont rendu hommage à la Femme comme je ne saurai jamais le faire.
Dans un autre registre j'adore Doisneau, Boubat, Cartier-Bresson, Sief.
Détesté, je ne vois pas, si je n'aime pas, je ne m'y interesse pas, donc indifférent.
Bettina Rheims, j'adore certaines photos mais d'autres sont un peu vulgaires à mon goût.

Donc en parlant photo, avez vous atteint, aujourd'hui, les buts que vous vous êtes fixé, il y a un ou deux ans ? Quels étaient-il ?
Pas vraiment, j'attends de nouvelles rencontres qui m'apportent la pose qui me permettra de l'exposer, de la publier. Je suis épicurien, et je ne suis jamais assez satisfait de moi ou de mon travail.
J'attends également de trouver une galerie d'exposition, à Lyon à Montréal, à Genève ou à Monaco qui accepte le partenariat. Ou encore l'éditeur qui voudra bien me publier à 1000exemplaires un bel album des 80 meilleurs clichés "CIROLOGIE". Là j'ai trouvé, mais... à compte d'auteur. J'attends de gagner au Loto, pour réaliser tout cela (cpr).

Vous devez conseiller un debutant de votre domaine..... que seraient vos premiers conseils ?

Etre soi. Etre sur de soi.
Ne pas faire confiance facilement, savoir précisément ce que l'on veut et ce que l'on ne veut pas faire, attendre, comprendre, acquérir la confiance des autres. Oser. Réaliser ses rêves.

Que signifie pour vous les lettres S.P. ?
Sans Publicité. S'il vous Plait. Super Photogénique. Sans Problème.
Sans Prétention aussi, évidemment cela va de soit.
Vous pouvez également poser vos propres questions, je promets de répondre à TOUTES.

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #ENTREVUES

Repost0

Publié le 6 Décembre 2006

Je reçois des courriels, m'indiquant que les cireines sont en fin d'année, plus belles que jamais.
Mais non, mais oui, enfin je ne sais pas moi, peut-être!
Rassurez vous pour les votes, les modèles de fin d'année re-concourent sur l'année prochaine.
Bon Vous aviez désigné
kaletvwlch Cireine 2006, après Sabrina et  Delphine, mais voilà Cindy,  Kelly, et la belle Emmanuelle qui viennent renverser vos votes.
Rien de bien grave... Ne vous fachez pas Elles seront dans les Miss Cireines de 2007.

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #CIROLOGIE

Repost0

Publié le 10 Novembre 2006

 
Il ne reste plus que quelques calendriers 2007

Nous n'avons fait imprimer que quelques exemplaires
Format 21 x 14 cartonné

Valeur 15€ Frais d'expédition inclus
Pour le Commandez

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #ANNONCES

Repost0

Publié le 30 Octobre 2006

J'ai découvert une bande de filles, qui ont créée un blog génial, poétique, et haut en couleur, cela m'a inspiré ce petit résumé:
Les cirés!
Je pourrais en parler des heures et des heures
Je les aiment de toutes les formes de toutes les couleurs
Un jour sans, est un supplice, une punition
Comment ai-je pu vivre avant. Quelle frustation!

C'est d'abord  un hommage à la Femme avant tout
Plus belle que jamais, n'importe quand, n'importe ou
N'oubliez jamais, humain que sans elle vous ne seriez pas
Elles sont dans nos rêves, dans nos vies toujours là.
La Femme nous dépasse sur la beauté
Elle est si sublime, sous la pluie en ciré,
Alors que nous, tel un chien mouillé
Nous savons que ruisseler,
Nous ressemblons à du papier maché.
C'est bête à pleurer.

Ensuite c'est un plaisir visuel du brillant, de la couleur,
Du toucher, de la douceur, jusqu'a l'odeur
Qui n'a jamais embrassé, lécher un ciré ne peut connaitre ce parfum
Le bruit, le craquement provoque un plaisir à chacun
Et puis, élément incontournable pour lequel il a été créé: l'eau
La goutte qui perle le long, jusqu'à le quitter pour atteindre la peau
Belle matière douce également sensuelle que tout le monde connait.
Aucun vêtement ne possède tous ces attraits,
Que des femmes l'aiment l'apprecient, le portent m'emeut
Bien sur il y a les maniaques, les pervers, les curieux
Mais la sensibilité, l'art, la beauté du ciré,
Pour ma part, je ne saurai l'expliquer
Certaines le trouve froid, provocateur,
Pour moi ce n'est que du bonheur.

Je suis fasciné par toutes les femmes en cirés
Je craque littéralement si en plus elles sont bottées.
Merci à vous Mesdemoiselles pour votre talent, votre beauté.

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #HUMEUR & INFORMATIONS

Repost0

Publié le 15 Octobre 2006

 
Elle ne porte pas toujours des cirés, mais elle aime la mer, et moi je l'adore pour tout se qu'elle fait, car elle sait toujours se surpasser, se remettre en question, bref ''avancer''. De plus elle est intelligente et très belle. Bravo Maud.
 


C’est le grand jour pour Maud Fontenoy. La navigatrice s’élance ce dimanche dans son tour du monde à l’envers, contre les vents et les courants. A 14 heures (heure locale, midi heure de Paris), son bateau, l’Oréal Paris a quitter le ponton qui l'a accueilli sur l’Ile de la Réunion. Entre 15 heures et 15 heures 30, Maud coupera la ligne de départ (ligne virtuelle tracée entre le cap La Houssaye et la Boudeuse, un bateau de la Marine Nationale).
Des milliers d’enfants réunionnais sont venus dire au revoir à Maud, toujours soucieuse de faire partager son défi à ses Petits aventuriers. Les proches de la navigatrice sont avec elle pour l'accompagner jusqu'à la ligne de départ qui sera aussi celle d'arrivée dans 5 mois. Ils l'aident à mettre L'Oréal Paris dans les meilleures dispositions pour prendre le large. Ces instants sont toujours particulièrement forts pour ceux qui suivent le grand saut dans un défi maritime. Encore plus pour celui ou celle qui prend la mer. ''C'est toujours difficile de dire au revoir à sa famille'', expliquait Maud hier, en espérant que la flotte de petits bateaux qui va l'accompagner dans ses premiers miles nautiques ne sera pas trop insistante. ''J'aime plutôt partir sans me retourner''.
 
Ces derniers jours, Maud Fontenoy a du penser et repenser à ne rien oublier de ce qu’elle devait emmener à bord, aux derniers détails techniques pour que le bateau soit performant. Elle confesse que les dernières nuits ont été pénibles, sans sommeil. « Mais j'ai essayé d'éviter de penser à ce qui m'attend car les premières heures de navigation sont toujours difficiles et douloureuses ». Alors le skipper de l'Oréal Paris a essayé de profiter « des bons côtés de la Terre  », tellement généreuse à la Réunion. Elle s'est achetée des fruits et des légumes qui vont lui donner un peu de réconfort pendant ses premiers jours de mer. Une période où l'on mange mal, où il faut s'habituer à dormir par tranches ! d'une demie heure, à être malade, bref à accepter une petite baisse de moral.
 
Mais après le Pacifique et l'Atlantique Nord à la rame, Maud a l’expérience de ces grands évènements. Après le stress de la préparation, les listes interminables de taches à réaliser, les centaines de coups de fil pour donner vie au projet, cap sur Madagascar puis Bonne Espérance.

Accéder au site de Maud
Source: http://www.maudfontenoy.com/

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #HUMEUR & INFORMATIONS

Repost0

Publié le 2 Octobre 2006

Pour le moment c'est Sabrina qui est en tête devant kaletvwlch suivi de Delphine

CONTINUEZ A VOTER

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #CIROLOGIE

Repost0

Publié le 16 Septembre 2006

Chocolat dans le ciel à l'infini par dessus les toits

Elle s'en venait ruisselant par les prés et les champs

Superbement belle mais seule, dans son émoi.

Parfois souriante et toujours trempée..

Fascination dégoulinante de la goutte sur son sein

Marron de midi, nue sous le soleil et le ciré,

Miel du bout du monde qui glisse dans ses mains

Pose de rêve, ou s'écoule la sève.

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #HUMEUR & INFORMATIONS

Repost0

Publié le 8 Septembre 2006

Voici le petit dernier, il récapitule l'ensemble du groupe
Cliquez sur le logo

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #CIROLOGIE

Repost0

Publié le 22 Août 2006


Toutes les cireines de cette année, En cliquant sur la photo ci dessous.

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #CIROLOGIE

Repost0

Publié le 31 Juillet 2006

Nabila sous la pluie en ciré chocolat
Le but de ces photos c'est de montrer, ce que l'on ne voit jamais.
Une scène sous la pluie avec un ciré, l'eau qui dégouline, les gouttes...
Difficile à concevoir, car la pluie ne vient pas toujours au moment que l'on voudrait, et l'éclairage est souvent médiocre pour une image nette montrant l'eau qui tombe.
L'idéal serait une forte averse avec un magnifique soleil.


Autre problème, on n'a pas toujours un modèle prêt à se faire photographier dans ces conditions et qui trouve la pose naturelle ou amusante.
Néanmoins j'ai à mon actif quelques réussites, pas toujours sous la véritable pluie, mais artificiellement réalisées.

On simule donc et on obtient souvent un résultat proche de la réalité. Le photospectateur ne voit pas l'astuce. C'est gagné !

C'est essentiellement cela le thème "Cirologie",  mais partout ou il y a le ciré et l'eau, que ce soit en piscine, à la mer, sous la douche, sous une cascade, du moment que le ciré est mouillé, c'est également cela l'esprit <<cirologique>>.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #LE CONCEPT

Repost0

Publié le 25 Juillet 2006

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #HUMEUR & INFORMATIONS

Repost0

Publié le 21 Juillet 2006

Je crois que nous ne nous sommes pas bien compris.

Je reçois des réponses à mes demandes de recherches de modèles qui ne correspondent pas très bien à ce que je souhaite.
Ou bien j'ai des propositions de quelques modèles "potiches".
Ou bien ce sont des modèles qui se prennent pour des supers stars VIP (vieilles pies).
Pour ma part je ne considère pas le modèle-photo féminin comme un objet, ni une marchandise que l'on paye et hop.
Pour moi un modèle est avant tout un être humain, qui a des goûts, des idées, une personnalité.
Quand elles me disent "Combien tu donnes" avant même de parler du contenu de la séance et de leur vécu, je suis abasourdi.
J'ai l'impression d'avoir une péripatéticienne racoleuse qui me parle.
La photographie ne fait pas partie d'un monde vénal, mais plutôt artistique.
Je n'ai rien a faire avec ce milieu, je n'utilise pas de cirés noirs, justement pour éviter cette connotation. Ce sont deux mondes distincts qui n'ont rien à faire ensemble.

Je recherche des modèles (jolies filles ou jolies femmes) ayant un physique, même les rondeurs ne me dérangent pas, avec un visage agréable et surtout des expressions, et mimiques, géniales.
Le fait de recevoir de l'eau est seulement un prétexte à la spontanéité, au naturel.
Bien trop souvent les poses sont stéréotypées, artificielles. Nous vivons de plus en plus dans un monde ou le virtuel prend trop de place. On en oubli la réalité, la fraîcheur du physique de l'expression naturelle et de la personnalité de chaque modèle.
Le ciré lui est un accessoire que je trouve sympa en photo, le brillant, la couleur et l'eau qui coule dessus, donne une touche artistique a mon goût. De plus ce vêtement n'existant plus tel quel,  aujourd'hui, il y a une originalité voir une nostalgie. Enfin celui-ci permet de cacher certaines parties du corps que le modèle est libre de ne pas montrer.
Bref c'est un thème un peu particulier, je vous l'accorde, mais pour poser avec moi, il faut l'aimer, l'approuver, et avoir quelques idées, attitudes à proposer.

Je choisis en général mes modèles parce que quelque chose m'a attiré dans leur book, soit parceque l'une des images m'a fasciné, soit pour leurs connaissances et expériences.
Mais ce n'est pas avec deux lignes indiquant les mensurations et une photo approximative que je peux me faire une réelle idée du modèle.
J'ai toujours besoin d'en connaître plus sur la personne que je vais rencontrer: Pourquoi elle fait de la pose photo ? Ce qui lui plait dans mon thème, quelles sont ses attentes?, Qu'a-t-elle déjà fait ?
J'ai besoin de porter un regard sur son expérience. Sur son potentiel à l'improvisation.
Ce n'est pas de la curiosité, ni comme certaines disent "Un casting". (Quel mot barbare pour parler de "sélection" et  "faire plus amples connaissances"). Ce n'est pas une embauche, non plus, c'est seulement une participation, une collaboration, une découverte.
Les choses les plus simples deviennent ainsi phénoménalement compliquées.
Mais quels esprits ont-elles ces belles Miss. Pourquoi sont-elles autant a vouloir à tout prix nous impressionner en utilisant des mots comme "Casting", "Shooting", "rush", "Replay"... et je ne sais quels autres anglicismes.
Elles veulent nous épater, pour ma part elles se ridiculisent et me font dire qu'elles n'ont donc pas la franchise, l'aisance nécessaire à cette passion.
Elles ont du mal à comprendre qu'en posant pour moi, je les regarderais et respecterais comme une Femme et non pas comme un objet que je photographierais, C'est bien un être vivant qui a des idées, qui pense, qui réfléchis, qui participe, que j'aurais en face de moi et non des potiches.

Reste l'épineuse négociation des frais de participation ou de dédommagement ou d'acquisition des droits. Mais ne me parlez pas de "salaire" ni de "rémunération" qui sont des mots réservés aux professionnels qui déclarent et cotisent aux impôts et aux organismes sociaux, le fruit de leur "travail" (enfin théoriquement... car là aussi il y aurait beaucoup à dire...)
Un particulier ne peut que "dédommager" des frais de déplacement, ou acquérir un droit à l'utilisation NON COMMERCIALE des images, mais pas REMUNERER en tant que tel. Il n'est pas possible d'établir une feuille de salaire et cotiser à l'URSAFF, je ne crois pas que les chèques emplois service servent à ce type d'activité.
Combien de modèles photos sont inscrits à la Sécurité Sociale sous cette activité ?
Combien payent des cotisations retraite, chomage, maladie ?
Combien payent des impôts sur leurs cachets de leurs prestations ?
Quelques pros, (et encore je demande a voir le degré de professionalisme), mais pas les amateurs...
Certains photographes ont un "budget" pour faire des photos, comme ils auraient des disponibilités pour autre chose... Quelle simplicité financière, les plus riches peuvent donc tout se permettre, mais je le redis les modèles ne sont pas de la marchandise.
Quel particulier, amateur paye des cotisations, des assurances pour prendre en photos des modèles ? Il n'est pas admissible de payer un modèle 100€ de l'heure pour une séance fantaisiste, sans conséquences pécuniaires (je ne parle pas des frais de défraiement, qui eux sont un mimimum dans le respect entre personnes bien élevées), pour moi cela relève soit du voyeurisme, soit du "tout m'est permis, parce que j'ai du fric", on ne respecte plus rien, ni personne.
Allons, allons, tout cela passe par une négociation qui fini par un "travail au noir", ce que je ne veux pas cautionner. J'accepte d'aider et de dédommager le modèle, mais pas de systématiser la séance photo, qui reste un jeu, et non un travail pour moi, et pour le modèle que je choisis.

Je demande toujours au modèle de répondre à quelques questions et je soumets donc TOUJOURS aux modèles un projet en fonction de leurs réponses.
Ce n'est pas une obligation de poser pour moi.
C'est mon mode de fonctionnement, je suis un petit diletant, sans envergure commerciale.
Et si dans l'avenir une occasion faisait que cela devienne une source commerciale, le modèle en serait la partenaire bénéficaire sans nul doute possible puisque son accord me serait indispensable, et qu'un contrat serait a nouveau négocié.
Ma méthode vaut ce qu'elle vaut. Mais je n'aime pas les modèles qui se fichent totalement du sujet de la séance, qui posent uniquement pour gagner de l'argent.
C'est un domaine ou il me semble, il faut aimer ce que l'on fait. C'est cela être un vrai amateur. Dans le mot "Amateur" certaines mauvaises disent il y a le mot "mateur", moi je dis "Amateur" viens du mot "Amour". A vous de voir la nuance !

Heureusement, il y a des tas de modèles qui jouent réellement la sincérité, les étudiantes qui veulent poser et en même temps se faire un peu d'argent de poche mais surtout avoir des nouvelles photos, faire de nouvelles rencontres, connaitre de nouvelles expériences, pour avancer, toujours aller plus loin. Plein de jeunes modèles que j'ai rencontré, il y a quelques années sont devenues de véritables modèles, au même niveau (et des fois supérieur) à certaines professionnelles.
Et puis il y a toutes celles qui ADORENT poser pour la photographie, qui AIMENT se faire prendre en photos et qui JOUENT devant l'objectif.
Merci à tous les modèles avec qui j'ai joué ma fantaisie, elles ont été merveilleuses en plus d'être splendides.
Je n'ai jamais eu de problème avec mes modèles ni pendant, ni après la séance.
Quand on respecte les autres, tout se passe beaucoup mieux.
Les difficultés résident avant. Lors du choix du modèle et des premiers contacts.
Il faut savoir rejetter l'ivraie du bon grain. Ce n'est pas facile certaines cachent bien leurs jeux.
C'est cela qui m'embarrasse le plus de nos jours, car il y a une inflation dans ce milieu.
Tout est virtuel, fiction, et la réalité est parfois navrante.

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #HUMEUR & INFORMATIONS

Repost0

Publié le 3 Juillet 2006





   T'es grave, les meufs en ciré, c'est de la balle.
Kiff, c'est trop, telmor.

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #HUMEUR & INFORMATIONS

Repost0

Publié le 9 Juin 2006

En restant dans le domaine de l'art (pour autant que Cirologie en fasse partie), voici quelques aquarelles riches en couleur, toujours dans l'esprit d'honorer les formes de la gente féminine.

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #HUMEUR & INFORMATIONS

Repost0

Publié le 17 Mai 2006

CIROLOGIE est une fantaisie phot'EAU'graphique, sur le thème de l'eau et du ciré porté par des femmes qui se mouillent.
Certains voient dans cette collection un côté fétichiste, d'autres la trouve amusante, et d'autres encore inutile.
Le but n'est pas de ridiculiser les modèles, mais bien au contraire, de leur rendre un hommage sur leurs expressions dans une situation donnée. Quoi que de plus imprévisible que leur réaction face à l'eau. Ce dernier élément n'est pas douloureux, et la plus part des modèles adorent jouer avec l'eau.
Reste le ciré, qui lui vient donné sa touche artistique, avec les gouttes qui ruissellent dessus.

Voici donc une nouvelle saison qui débute, toujours dans la tradition du respect du modèle, sans vulgarité, une touche de charme par ci, par là, quelques gouttes, de la couleur, des rires, de l'eau, des cris, des attitudes et expressions inattendues. Pas vraiment de changement diront certains, mais le changement est dans les poses et dans le choix des modèles.

Voir les commentaires

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #CIROLOGIE

Repost0