La preuve de mon talent

Publié le 18 Mars 2006

Il est toujours prétentieux de parler de soi.
Mais quand personne ne parle de vous, il n'y a pas d'autres solutions.
Bien que je ne souhaite pas que ce soit autrement.
Faire le pitre devant des journalistes ou "pseudo-journalistes", ou devant une troupe de "pseudo-interéssés" = trop peu pour moi.
J'ai horreur du monde et des faux culs.
La photographie des grands et petits pros, ne m'a jamais inspirée, j'ai toujours préféré celle des inconnus, des "médiocres", mais avec du génie et beaucoup d'idées.
Sur mon thème, tout reste à faire, de l'insolite à l'exaltation, en passant par la mode.
N'oublions pas le but: revoir des cirés de toutes les couleurs les jours de pluie.
Ils sont rares, de plus en plus rares, car notre climat comme notre esprit, nos mentalités changent.
Ces imperméables brillants aux diverses couleurs pourraient très bien être portés aussi bien par les hommes. Ceux-ci préfèrent-ils les revêtir chez eux pour quelques plaisirs personnels?

Je verrais bien des cirés hommes de couleur marron ou bleu, assez longs avec ou sans capuche. Ce serait plus beau que l'imper tout froissé de Peter Falk alias Columbo.
Il y a plein de sites qui parlent de cirés, mais pas de ceux que je vous montre.
On me parle toujours du noir, celui que l'on voit encore porté par quelques "petites vieilles".
Et en fin de compte je me dis que personne n'a rien compris, et c'est tant mieux.
Quand je dialogue avec des visiteurs masculins c'est toujours autour du sexe que les idées tournent. Cette connotation des cirés avec la prostitution est tenace.
Mais une fille peut très bien porter un ciré bleu, marron, rouge, ou blanc, sans pour cela devoir être considérée comme une péripatéticienne.
Je vous l'accorde, ce type de vêtement attire le regard, et il est vrai que notre Miss ainsi vêtue, en est consciente et donc, fait en sorte d'aguicher. Mais tout cela s'arrête là. Après c'est à l'imaginaire de chacun de poursuivre son chemin.
Il y a des tas de vêtements qui ont un effet d'attirance, d'envie de toucher, de caresser, pourquoi faudrait-il que le ciré soit le seul coupable.
Et puis tous ou presque (y'a qu'a voir les photos des fanas des cirés) ne l'aiment que sec.
Alors que tout le charme, la beauté réside dans la goutte d'eau.

Je suis donc ravi, que mon dessein n’intéresse pas, ne plaise pas, voir dérange.
C'est comme cela que je me dis que j'ai une petite chance d'être apprécié plus tard.
Le succès de mon vivant ne me plairait pas, mais après moi, qui sait, j'en serais enchanté.

C'est bien connu: après le beau temps...la pluie!

Il faut savoir rêver

Rédigé par Jean Aurèl

Publié dans #HUMEUR & INFORMATIONS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
blog sympas et pleins d iddées ! :-))

Au plaisir Cyril
Répondre