Publié le 29 Juillet 2008

Déjà qu'on en voit quasiment pas, certains confondent les tissus, et parlent de cirés pour de vulgaires imperméables qui n'ont rien avoir avec la famille des brillants enduits.
Pour d'autres le latex ou vinyl souple, style sac à poubelle, en font partie.
Puis d'autres encore assimilent le cuir avec la toile enduite.
Enfin reste ceux qui n'y connaissent rien et pour qui seul le ciré jaune de marin existe.

Point d'excuse pour toutes ces personnes, qui ne font aucun effort, et pour qui porter un ciré en public, doit obligatoirement signifier noir, prostitution, vulgarité, et en privé, sado masochisme, fouet, masque et autres accessoires des plus avilissants pour la gente féminine.

Porter un ciré ce n'est pas être soumise.
Ce n'est pas racoller, aguicher avec violence.
C'est tout le contraire, c'est savoir partager un moment de rigolade, plaire, inciter la douceur, le sensuel, le charme.
Des mots que, de nos jours, plus personne ne sait vraiment ce que cela veut dire.
Notre époque est ainsi faite de cruauté, d'aggression, de brutalité que nous ne connaissons plus la limite entre la passion, le plaisir, le calme, la gourmandise, la délicatesse, l'attention, la tendresse...

Oui, j'ai le blues de ces années, ou nous savions faire d'un moment perdu, ou triste, une joie de vivre.
Oui, je regrette que le monde est basculé dans l'hypocrisie, l'indifférence, la détresse, la colère.
Oui, je constate chaque jour que les nouvelles générations ne font rien pour vivre heureuse et rendre leur futur plein de bonheur.
Qu'elles ont perdu les repères basiques et que l'éducation n'est plus.
Oui, je suis dépassé, plus dans le coup, mais j'ai su garder un sens à la vie, et respecter l'autre.

Suis-je le dernier ? L'un des derniers en tous cas.



Voir les commentaires

Rédigé par Adelin Aurèl

Publié dans #HUMEUR & INFORMATIONS

Repost0

Publié le 8 Juillet 2008

Souvent l'on me demande des adresses de sites ou voir de beaux cirés.
Ce sont a coup sûr des hommes la cinquantaine bien sonnée, qui fantasment sur ces imperméables, mélangeant tout.
Appelant ciré n'importe quel imperméable un peu brillant, un peu voyant, pour ne pas dire souvent vulgaire.
Bien sûr également noir de couleur, associant le bondage, le masochisme à leur excitation.
Et bien non je ne connais pas ces sites, ou plutôt je les ignore, car ce type de vêtements et d'attitudes n'a absolument rien à voir avec ma passion des cirés, des femmes en cirés (devrais-je dire).
Mon but n'a jamais été de provoquer, et encore moins salir l'image de la Femme.
Pour répondre a ces demandes j'ai créer une galerie "Venues d'ailleurs" sur
 "bookspace", ou je collectionne les quelques images rarissimes pouvant appartenir au domaine cirologique ou bien que l'utilisation de l'eau pourrait suggérer une image cirologique.                                         
Les vrais beaux cirés existent (je rassure les cirologistes) mais ils restent chers, très chers.
De toutes façons, ils n'ont plus d'usage exterieurs (en France), plus aucune Femme n'ose porter ce type d'imperméables aujourd'hui. Toutes celles que vous croiserez, ne seront qu'illusion (matière voisine du ciré) et de couleur noir (si le noir appartient à une couleur!)
                                                                    
Mais alors la vie de ces cirés, c'est quoi. Sûrement quelques bons plaisirs privés ou un usage sur un ceintre sans personne dedans. 
Dans les pays du Nord, en Allemagne en Angleterre, et dans bien d'autres pays vous pourrez croiser de belles et jeunes Femmes, parfois encore Fille, portant sans complexe un beau ciré de couleurs, aux formes et coupes très harmonieuses pour les Femmes.
Quant aux hommes vêtus de la sorte, je trouve cela moche, et vulgaire. D'autant que ceux qui les portent sont gros, au physique peu athlétique, et au visage grossier, lourd. Beurk, beurk, beurk.

Le ciré est un vêtement strictement féminin, pour une personne élégante, jeune et dynamique.
Les mémés de soixante-dix ans en cirés... Faut arrêter ! A chaque age sa tenue. Je conçois qu'il y ait des nostalgiques, mais de grâce qu'elles nous épargnent ce spectacle.
Voilà ma position.
La France n'est pas à la hauteur sur le sujet, normal ce n'est pas un pays du Nord de la planète, il est vrai. Les modes et mentalités ont plutôt tendances a venir du Sud, donc c'est pas demain, que vous revivrez les années soixante...
Bonne visite, l'essentiel étant de rêver.

Voir les commentaires

Rédigé par Adelin Aurèl

Publié dans #LE CONCEPT

Repost0