Le manteau de vision

Publié le 17 Août 2021

Avec mon thème basé sur les imperméables à l'aspect mouillé, je me suis rendu compte que cela intrigue.
Du moins attire l'attention. La Curiosité.
Ce manteau de pluie, appelé communément un ciré, attire les regards vers celle qui le porte.
Je pense même qu'il a été conçu pour cela essentiellement, plus que pour se protéger des averses.

D'une situation normale, j'en ai fait un objet de bizarrerie, affriolant, en le mettant en scène dans les situations burlesques.
 


 Ce qui a eu pour but de capturer l'attention encore plus.
 

J'au reçu en quarante ans quelques messages de critiques, provenant soit de quelques malades du sexe, soit de quelques aigris au rencart, jaloux de ne pas avoir eu cette idée de montrer ce vêtement sous cet aspect.

Parfois je lui ai rendu sa juste valeur, en le mettant en situation, ce dont pourquoi il a été créé.

Parfois, et le plus souvent, j'ai laissé mon imaginaire faire.

Je n'ai jamais été tenté d'en faire une œuvre artistique : surtout pas !

Je suis beaucoup amusé avec ces clichés et l'évolution de l'argentique au numérique, a ouvert des armoires à idées que je n'avais pas soupçonné.
 

Mes muses m'ont beaucoup inspiré.

J'espère qu'Elles ont prises autant de plaisir à collaborer a mon dessein, que moi j'en ai eu, a les immortaliser.

On m'a reproché d'être "borderline", mais j'ai pris cela pour un compliment.

D'autres m'ont suivi, et me suivent encore pour le plaisir de la vision.
 

Comme je l'ai déjà dit, ce thème n'a aucune prétention si ce n'est de faire sourire celui ou celle qui regarde l'image.
 

Tout cela, grâce à ma fabuleuse complice : L'EAU
 

Quelques fusent les conditions de prises de vues, l'idée était bien de montrer les expressions et attitudes des modèles avec ce manteau de vision.
 

Je ne pensais pas que cela durerait quarante ans !
 

Parlons en, dans la presse ?

Non, bien sûr, et heureusement, tout cela appartient au passé... Souvenirs, souvenirs d'un temps heureux ou les jeunes filles savaient s'amuser, sourire, et jouer sous la pluie, pour nous faire découvrir leurs charmes.

 

Rédigé par Adelin Aurèl

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article